Incorrigible, Bielsa claque déjà la porte de la Lazio

6

El Loco a décidé de quitter ses fonctions d’entraîneur du club romain deux jours après l’annonce officielle de son arrivée sur le banc. Ses ex-patrons sont furibards.

Marcelo Bielsa dans toute sa splendeur… Toujours fidèle à ses principes et droit dans ses bottes, l’entraîneur argentin a déjà décidé de claquer la porte de la Lazio Rome estimant que ses dirigeants n’avaient pas tenus leurs engagements. Et ce deux jours après l’annonce officielle de sa nomination, quelques semaines après avoir commencé à travailler sur la saison à venir du club de la capitale italienne. Un clash qui ne surprendra pas du côté de la Canebière, mais qui n’a guère plu au président laziale, Claudio Lotito… «Nous prenons acte avec stupeur de la démission de M. Marcelo Bielsa (...) en violation des engagements pris et des contrats signés la semaine dernière et déposés auprès de la Fédération italienne de football», indiquait la Lazio dans un bref communiqué ce vendredi, dans la matinée. Le tout en laissant entendre qu’une action en justice pourrait être menée à l’encontre de Marcelo Bielsa… Claudio Lotito n’a pas tardé à trouver un remplaçant à l’ex-coach de l’OM, lui qui s’est tourné vers un ancien de la maison, Simone Inzaghi.

Toujours est-il que ledit Bielsa, lui, a donné sa version des faits dans un communiqué beaucoup moins bref, une lettre adressée à la Lazio et relayée par la presse argentine : «Étant donné que 18 joueurs de la saison dernière sont partis, l'arrivée des renforts était nécessaire. (…) Il a été convenu comme essentiel à la mise en œuvre du «Programme de travail», expressément approuvé par le président, Claudio Lotito, l'embauche d'au moins quatre joueurs avant le 5 Juillet, dans le but qu'ils puissent participer aux travaux de présaison. A ce jour, aucune signature n’a été enregistrée», assure le technicien argentin, qui ajoute avoir besoin de ses nouveaux joueurs en temps et en heure pour les mettre dans le bain de sa méthode de travail. Il assure en outre être dans son bon droit et promet que sa décision n’est en rien motivée par la perspective de prendre un autre poste. Rappelons que son nom a été évoqué pour succéder à Tata Martino.

Ancien sélectionneur de l’Argentine et du Chili, Marcelo Bielsa, 61 ans, a coaché plusieurs clubs en Amérique du Sud et Centrale, avant de prendre les rênes de l’Espanyol Barcelone, de l’Athletic Bilbao et de l’Olympique de Marseille. Adoré par les supporters phocéens malgré des résultats inégaux en conflit avec sa direction, Bielsa démissionnait à la surprise générale après la 1ère journée de la saison dernière. On ne l’a plus revu sur un banc depuis ce départ spectaculaire.